Quoi de neuf sur le cerveau ?

 

Une prothèse pilotée par le membre fantôme
Contrôler une prothèse robotisée reste une tâche laborieuse qui nécessite des mois d’apprentissage pour de nombreuses personnes amputées. En France, une équipe de chercheurs, d’ingénieurs et de médecins développe une nouvelle méthode plus naturelle, en mobilisant le «membre fantôme». Leurs travaux prometteurs font l’objet d’une publication le 29 novembre dans la revue «Frontiers in Bioengineering and Biotechnology-Bionics and Biomimetics».