Conférence inaugurale – Semaine du Cerveau 2020


La conférence inaugurale nationale aura lieu à Paris

La Semaine du Cerveau débutera par une conférence inaugurale le lundi 16 mars 2020 à 17h30 à l’Institut de Psychiatrie et Neurosciences de Paris (IPNP) – UMR_S1266 INSERM, Université de Paris – 102-108 rue de la Santé 75014 Paris, France

S’inscrire : https://cutt.ly/KrRnvwt (avec présentation de pièce d’identité à l’entrée)

« Alzheimer : le regard de demain »

avec

Dr Luc Buée – Président de la Société des Neurosciences, Directeur de recherche au CNRS, Neurobiologiste à l’Inserm, Directeur du Centre de Recherches Lille Neuroscience & Cognition (Inserm UMR-S 1 172)

Pr Marie Sarazin – Professeur de Neurologie, Responsable (Chef d’unité) de l’unité de Neurologie de la Mémoire et du Langage à l’Hôpital Ste Anne, GHU Paris Psychiatrie et Neurosciences, Université de Paris, Inserm.

Pr Philippe Amouyel – Professeur de santé publique au Centre Hospitalier et Universitaire de Lille et directeur général de la Fondation Alzheimer, UMR1167 – RID-AGE – Facteurs de risque et déterminants moléculaires des maladies liées au vieillissement – LabEx DISTALZ – Université de Lille, Inserm, CHU Lille, Institut Pasteur de Lille.

en présence du Dr Thierry Galli – Directeur de l’IPNP, Directeur de l’Institut de Psychiatrie et Neurosciences de Paris (IPNP), Inserm U1266 et directeur de l’ITMO BCDE, Aviesan

Le résumé de la conférence inaugurale

Si la perte de la mémoire à court terme est souvent le premier signe de la maladie d’Alzheimer, ce n’est pas le seul. Ainsi perdre la mémoire, ne plus reconnaître ses proches, ne plus savoir utiliser le bon outil, avoir un comportement inadéquat en société, ou ne plus savoir où on se trouve sont également des événements dramatiques auxquels sont confrontés les patients atteints de la maladie et leurs familles. Que faire quand on ressent ces premiers signes ? Doit-on consulter ? Tous les oublis sont-ils graves ? Ne plus se souvenir de la date, perdre ses clés, oublier le nom de célébrités, oublier de manger ou rater un rendez-vous… À quels signes devons-nous réagir ? Quand le diagnostic est posé, on a envie de comprendre pourquoi cette maladie est survenue. Est-ce héréditaire ou infectieux ? Dois-je m’inquiéter pour mes proches ? Quelles sont les raisons qui conduisent à ces déficits. Existe-t-il des médicaments ? Je ne suis pas malade mais je vieillis et autour de moi, je croise souvent la maladie ; cela me fait peur. Comment bien vieillir ? Y a-t-il des moyens de prévention de la maladie ? Où en est la recherche sur cette maladie ? La Semaine du Cerveau sous l’égide de la Société des Neurosciences et la Fondation Alzheimer vous propose de discuter avec des spécialistes français de la maladie d’Alzheimer.

La Société des Neurosciences coordonne la Semaine du Cerveau dans toute la France. Elle est engagée dans la transmission des savoirs en neurosciences auprès du grand public.

Elle organise la conférence inaugurale qui permet de faire le point sur les avancées de la recherche sur une thématique en particulier. Cette année, le thème est la maladie d’Alzheimer.

Le choix du lieu

Pour la Société des Neurosciences, il est important que la conférence inaugurale soit accueillie par un lieu où la recherche se fait concrètement au quotidien. Cette année, cette conférence aura lieu à l’IPNP.

Le choix des intervenants

Il est essentiel d’associer les différentes dimensions autour d’une pathologie : la recherche, la clinique, une fondation qui œuvre pour la recherche. 

Découvrez les intervenants au travers de leur parcours et de leurs engagements

Luc Buée – Président de la Société des Neurosciences, Directeur de recherches au CNRS et Directeur du Centre de Recherche « Lille Neuroscience & Cognition ».

Au sein de l’université de Lille, il dirige le Centre de Recherche Inserm « Lille Neuroscience & Cognition » sur le campus hospitalier. Il y anime l’équipe « Alzheimer & Tauopathies » qui appartient au Laboratoire d’Excellence DISTALZ et au centre d’excellence sur les maladies neurodégénératives de Lille (LiCEND).

Après une formation en biochimie, biologie cellulaire et neurosciences, il a préparé sa thèse d’université aux États-Unis (Dept Geriatrics, Mount Sinai Hospital, NYC, USA). Il a été diplômé en 1992 à l’université de Lille. Il a intégré le CNRS en 1994 et est devenu directeur de recherches en 2001. Depuis 2006, il anime une équipe travaillant sur la maladie d’Alzheimer et pathologies apparentées. Son expertise sur une famille de protéines associées aux microtubules, les protéines tau, est reconnue au niveau international. Il est impliqué dans de nombreux conseils/comités administratifs et scientifiques au niveau national et international (CNU section 69, Eurotau, Fondation Alzheimer, PSP France, Rainwater Charitable Foundation…).

Marie Sarazin – Professeur de Neurologie, Responsable (Chef d’unité) de l’unité de Neurologie de la Mémoire et du Langage à l’Hôpital Ste Anne, GHU Paris Psychiatrie et Neurosciences, Université de Paris, Inserm.

Spécialiste de la maladie d’Alzheimer, Marie Sarazin est responsable de l’unité de Neurologie de la Mémoire et du Langage à l’hôpital Sainte Anne (Groupe Hospitalier Universitaire -GHU- Paris Psychiatrie & Neurosciences) et membre Inserm de l’Unité Mixte de Recherche (UMR) BioMaps du service hospitalier Frédéric Joliot à Orsay.

Ses travaux de recherche clinique portent sur la compréhension des mécanismes physiopathologiques de la maladie d’Alzheimer (et maladies dites apparentées) en alliant ses compétences cliniques à celles des chercheurs en neuro-imagerie, en biologie cellulaire et en immunologie. Elle participe à de nombreux enseignements universitaires et contribue aux efforts menés pour une meilleure information sur l’Alzheimer destinée au grand public.

Philippe Amouyel – Professeur de santé publique au Centre Hospitalier et Universitaire de Lille et directeur général de la Fondation Alzheimer, UMR1167 – RID-AGE – Facteurs de risque et déterminants moléculaires des maladies liées au vieillissement – LabEx DISTALZ – Université de Lille, Inserm, CHU Lille, Institut Pasteur de Lille.

Il dirige une unité mixte de recherche consacrée à la santé publique et à l’épidémiologie moléculaire des maladies liées au vieillissement. Une partie de ses travaux est consacrée aux maladies cardiovasculaires et à la compréhension des déterminants multiples de ces affections. L’autre partie de son activité de recherche se concentre sur l’étude des déterminants, principalement génétiques, des maladies neurodégénératives associées au déclin des fonctions cognitives et de la maladie d’Alzheimer en particulier. Il développe de vastes études épidémiologiques destinées à décrypter la susceptibilité aux maladies liées au vieillissement en utilisant des techniques de génomique à haut débit, de transcriptomique, de protéomique et de bioinformatique. Cela lui a permis de découvrir des gènes de prédisposition à la maladie d’Alzheimer sporadique à partir d’une vaste étude européenne d’association pangénomique.

Ce travail a été étendu mondialement grâce à une collaboration internationale majeure, le projet IGAP (International Genomic Alzheimer Project). Depuis 2012, il dirige le laboratoire d’excellence Distalz qu’il a créé et qui réunit huit des meilleures équipes françaises du domaine, dont l’objectif est le développement de stratégies innovantes pour une approche transdisciplinaire de la maladie d’Alzheimer. Il a publié plus de 700 articles dans des revues scientifiques internationales et a participé à la découverte de 21 des 23 locus génétiques prédisposant à la maladie d’Alzheimer sporadique connus dans le monde. Il a dirigé de 2002 à 2011 l’Institut Pasteur de Lille. Depuis 2008, il dirige la Fondation Alzheimer (cf.p6).

Au niveau européen et international, Philippe Amouyel préside l’Initiative Européenne de Programmation Conjointe sur la recherche sur les maladies neurodégénératives et en particulier la maladie d’Alzheimer (JPND) qui regroupe 30 pays dont le Canada et l’Australie. L’objectif principal de cette initiative est de regrouper les forces de recherche européennes et internationales dans un effort de recherche mondiale afin de lutter plus efficacement contre ces maladies. Philippe Amouyel est membre du Conseil Mondial de la Démence créé par le G7 pour une Action Mondiale contre la Démence (GAAD). Philippe Amouyel est l’auteur d’un ouvrage grand public « Le guide anti-Alzheimer : les secrets d’un cerveau en pleine forme » (Ed Le Cherche Midi), réunissant sous une forme accessible à tous les actions de prévention qui permettent de repousser l’âge de début des symptômes de la maladie le plus tard possible.

Mots-clés :